Expérience de mort imminente

Fanette Huylenbroeck

Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 1
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 2
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 3
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 4
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 5
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 6
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 7
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 8
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 9
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 10
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 11
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 12
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 13
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 14
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 15
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 16
Expérience de mort imminente,  Fanette Huylenbroeck,  page 17
J’ai été testé positif au coronavirus le 30 mars 2020. Au début, j’avais une légère toux avec un peu de fièvre mais après quelques jours, mon état s’est empiré. Un de mes poumons a cessé de fonctionner et l’autre ne fonctionnait qu’à cinquante pourcents, selon le diagnostic. Mes journées se résumaient à passer du divan au lit et vice-versa. Lorsqu’arrive le moment de rejoindre mon lit, j’aperçois un homme allongé sur le tapis. Je me rappelle m’être approché et avoir remarqué que cet homme, en fin de compte, c’était moi. Ce qui est étrange c’est que ça ne m’a pas vraiment dérangé, ça me paraissait totalement normal. Tout d’un coup, je suis attiré vers la fenêtre se trouvant à côté de moi et en un rien de temps, je me retrouve dehors à fixer le ciel. Je n’étais plus sur quelque chose de matériel. J’étais au milieu de tout mais aussi de rien en même temps et j’avais cette impression d’avoir une vision me permettant de zoomer mais en réalité ce zoom était en fait ma capacité à me mouvoir dans l’espace. La vision était la seule sensation qui me restait. Toutes les mesures n’existaient plus et à ce moment précis, je me rends compte que je n’ai plus de corps, je me sens léger. Cette sensation me paraissait familière, comme si j’avais déjà connu cela mais peut-être pas de mon vivant. Une immense sensation de bien-être et une énergie bienveillante était tout autour de moi. L’infiniment petit et l’infiniment grand étaient similaires. J’avais l’impression de toujours avoir fait partit de ce décor très lumineux et vaste. Quand je me suis « réveillé », j’avais qu’une hâte, c’était de retourner là-bas. Cette expérience m’a beaucoup apporté puisque grâce à elle, je suis devenu un nouvel homme : je recherche sans cesse l’équilibre, je ne supporte plus la médisance et j’ai l’impression d’avoir développé une certaine sensibilité. Depuis ce moment, je m’intéresse à tout ce qui peut me donner cette même sensation. J’ai tenté le voyage astral mais en vain. – Axel

Le voyage astral

Thomas Ferroul

À l’instar de l’expérience de mort imminente (EMI), le voyage astral est un phénomène peu palpable. Son expression se réfère directement à la croyance d’un corps et d’un plan astral. Dans le cadre de l’occultisme, on définit le corps astral comme (...)

Le Chaman urbain

Nina Dubois

Lis

Jade Koch